Recherche

Bulgari

Origines

Issu d’une famille d’orfèvres grecs, Sotirio Bulgari, fondateur de l’entreprise, débute par la fabrication d’objets précieux en argenterie. À la fin du XIXe siècle, Sotirio émigre en Italie. En 1884, il ouvre sa première boutique Via Sistina, à Rome. En 1905, aidé par ses fils Costantino et Giorgio, il inaugure la boutique de la Via Condotti. Cette boutique reste, de nos jours, la boutique phare de BVLGARI (prononcer « bulgari »).

Au début du XXe siècle, les deux frères développent un vif intérêt pour les pierres précieuses, les bijoux et les montres. Ils développent leur savoir-faire et remplacent progressivement leur père dans la gestion de l’entreprise. Les premières années suivant la Seconde guerre mondiale marquent un tournant historique dans l’histoire de BVLGARI. Giorgio et Costantino décident de s’éloigner des règles strictes de l’école d’orfèvrerie française et créent un style unique inspiré par le classicisme gréco-romain, la Renaissance italienne et l’école romaine d’orfèvrerie du XIXe siècle. Dans les années 1950-60, le style audacieux et innovant deBulgaris’impose dans le monde de la jet-set et du cinéma.

Développement à l’International

Profitant de sa réputation croissante à l’échelle mondiale, BVLGARI lance sa première phase d’expansion mondiale au cours des années 1970. Des boutiques sont inaugurés à New York, à Genève, à Monte-Carlo et à Paris.

En 1977, BVLGARI lance la montre BVLGARI BVLGARI qui connaît un immense succès planétaire. Depuis, elle est considérée comme un classique intemporel. En 1982, la société BVLGARI Time est créée à Neuchâtel, uniquement dédiée à la création et à la production de l’ensemble des montres BVLGARI.

En 1984, les fils de Giorgio, Paolo et Nicola BVLGARI, deviennent respectivement Président et Vice-président de la société. Leur neveu Francesco Trapani est nommé Directeur général.

Diversification

À la suite de la forte croissance des années 1980, BVLGARI adopte, au début des années 1990, une stratégie de diversification de sa gamme de produits. En 1992, BVLGARI lance son premier parfum baptisé Eau Parfumée au Thé Vert, rapidement suivi de dix autres fragrances couronnées de succès. L’année suivante, BVLGARI fonde BVLGARI Parfums à Neuchâtel (Suisse). Cette société a pour but de superviser la création et la production de parfums haut de gamme.

En juillet 1995, la société mère BVLGARI SpA est cotée à la bourse de Milan, puis à l’IRS de la bourse de Londres.

En 1996, BVLGARI crée sa première collection de textiles, composée de foulards en soie et d’une gamme d’accessoires de mode, fabriqués à partir des tissus les plus luxueux. En 1997, BVLGARI lance une remarquable collection de maroquinerie et de lunettes, marquant ainsi l’avancée du développement de sa ligne complète d’accessoires contemporains.

En 2001, BVLGARI s’associe à Marriott International pour créer la co entreprise BVLGARI Hotels and Resorts. Le premier hôtel BVLGARI, véritable hommage du joaillier italien au monde du luxe, ouvre en 2004 à Milan, dans le quartier le plus chic de la ville, où l’on trouve la Via Montenapoleone, la Via della Spiga, le théâtre de la Scala et l’Académie de Brera.

Intégration Verticale

En 2000, BVLGARI poursuit sa stratégie d’intégration verticale et rachète Daniel Roth et Gérald Genta, deux grands noms de l’horlogerie suisse haut de gamme. En 2002, BVLGARI acquiert 50 % des parts de Crova, figure historique de la joaillerie de luxe, et rachète finalement l’ensemble des actions de la marque en 2004.

Courant 2005, trois autres sociétés entrent dans le giron de BVLGARI, dont deux horlogers suisses : Cadrans Design, fabricant de cadrans pour montres haut de gamme, et Prestige d’Or, spécialiste de la production de bracelets de montre en métal.

La même année, BVLGARI acquiert 100 % du maroquinier italien Pacini, rebaptisé alors BVLGARI Accessori S.r.l. Face au succès de la gamme d’accessoires de luxe, BVLGARI ouvre, à Osaka et Tokyo, de nouvelles boutiques, exclusivement dédiés aux accessoires. L’année suivante, des boutiques d’accessoires sont inaugurés à Séoul, à Milan et à Florence, puis à Rome et à Singapour en 2007.

En 2007, BVLGARI récolte les fruits de sa stratégie d’intégration verticale dans le secteur de l’horlogerie, en réussissant à concevoir, produire et assembler un calibre de bout en bout pour la première fois de son histoire. En 2009, le groupe lance Sotirio BVLGARI Tourbillon Quantième Perpétuel, première montre dont le mouvement et l’ensemble des composants sont entièrement produits et fabriqués par Bulgari. Entièrement mis au point par Bulgari, le calibre BVL 465 se compose d’un tourbillon transparent automatique et d’un calendrier perpétuel, dont l’affichage innovant laisse entrevoir la paire d’aiguilles rétrogrades coaxiales.

Croissance continue

En octobre 2006, une deuxième propriété, cette fois-ci à Bali, s’ajoute à la collection BVLGARI Hotels and Resorts. Ce complexe de 59 villas est une interprétation moderne du style balinais traditionnel, alliée au style italien distinctif de BVLGARI.

2007 est une année capitale pour BVLGARI. En effet, cette année-là, la boutique de la Cinquième Avenue, à New York, est rouvert après des travaux de rénovation et d’agrandissement. La plus grande boutique BVLGARI ouvre ses portes au Japon, dans la Tour Bulgari Ginza (11 étages) de Tokyo et également dans la capitale japonaise, un nouveau « twin store » est inauguré à Omotesando. À Rome, BVLGARI inaugure une boutique à Via Condotti, entièrement consacré aux accessoires.

La même année, le groupe BVLGARI implante plusieurs boutiques dans des zones stratégiques, et fait l’acquisition de deux nouvelles sociétés suisses du secteur de l’horlogerie : Finger, entreprise spécialisée dans la création et la production de boîtiers élaborés pour montres haut de gamme complexes, et Leschot, fabricant de mécanismes d’horlogerie.

BVLGARI Hotels and Resorts ouvre deux restaurants à Tokyo : Il Ristorante, occupant les quatre derniers étages de la tour BVLGARI Ginza, et Il Cafè/Il Cioccolato à Omotesando. En automne de la même année, une nouvelle ligne de cosmétiques femme est lancée en Italie. 2008 marque l’expansion du réseau de distribution : la plus grande boutique BVLGARI d’Europe est ouverte à Paris, avenue George-V. De nouveaux « twin stores » voient également le jour à Doha, à Atlanta et à Melbourne. Des nouveautés voient le jour dans toutes les catégories et la gamme de cosmétiques est distribuée partout dans le monde.

En 2009, BVLGARI célèbre son 125e anniversaire. En reconnaissance des efforts accomplis par le passé et dans le but de changer l’Histoire en permettant aux plus défavorisés de croire en un avenir meilleur, BVLGARI lance une vaste collecte de fonds dans le cadre de la campagne « Rewrite the Future » (Réécrire l’Histoire) de Save the Children, ONG œuvrant pour la défense des droits de l’enfant.

En ce début de XXIe siècle,BVLGARI poursuit sa mission : rendre la vie plus belle. Comme le dit Nicola Bulgari :

« Vous ne pouvez pas vous reposer sur vos succès passés. Pour réussir, vous devez associer les univers du passé, du présent et du futur. Voilà le défi qui nous attend, et les perspectives sont nombreuses. »

En 2011 le groupe LVMH rachte BVLGARI.

En 2012, BVLGARI compte, dans le monde 180 points de vente en propre : le développement international est accéléré, ainsi que le rachat des franchises de la marque

Source : site officiel BVLGARI, wikipedia