Recherche

Jean Patou

Jean Patou(27 septembre 1887 à Caen – 8 mars 1936 à Paris)est un couturier et parfumeur français, créateur de la maison de haute couture et de parfum qui porte son nom.

Le couturier

Jean Patou est né en 1887 en Normandie dans une famille de tanneurs. En 1910, il s'installe à Paris et décide d'ouvrir une maison de haute couture. Après un premier échec, il ouvre en 1914 sa maison de couture au 7 rue Saint-Florentin à proximité de la place de la Concorde dans un élégant hôtel particulier du XVIIIesiècle ayant appartenu à Talleyrand. Après avoir participé à la Première Guerre mondiale dans un régiment de Zouaves, il retourne à Paris en 1919 pour reprendre son activité de couturier.

Sa première collection, orientée vers une nouvelle clientèle féminine active, sportive et libérée, tranchant avec les coupes traditionnelles de l'époque, reçoit un accueil favorable de la part des critiques de mode.

Jean Patou sera particulièrement précurseur en proposant des tenues de sportswear. C'est notamment lui qui dessine les tenues de la célèbre championne de tennis Suzanne Lenglen qui sera la première à adopter des jupes courtes mieux adaptées à ce sport. Jean Patou est également le premier à apposer sur ses créations un monogramme composé de ses initiales JP.

Le parfumeur

En 1923, avec son beau-frère Raymond Barbas il crée la division parfums de sa société de couture. En 1925 ils sont rejoints par le parfumeur grassois Henri Alméras, en tant que maître parfumeur. Jean patou crée trois parfums baptisésAmour-Amour,Que sais-je?etAdieu sagesserespectivement dédiés aux blondes, aux brunes et aux rousses. Puis, en 1929, Henri Alméras composeMoment Suprême.

Jean Patou souhaitait un parfum phare pour sa maison. En 1930, Henri Alméras proposa alors une fragrance composée d'essences de rose et de jasmin dans des proportions particulièrement importantes: il fallait plus de 10000 fleurs de jasmin de Grasse et 28 douzaines de roses (roses de mai de Grasse «Rosa centifolia» et roses de Bulgarie) pour obtenir trois centilitres de parfum. Le prix de cette composition rendait sa commercialisation très risquée alors que sévissait la crise économique qui suivit le krach de 1929. Mais Jean Patou fut séduit et lança la commercialisation sous la marqueJoyet en utilisant le slogan particulièrement audacieux que lui avait suggéré son amie et conseillère, la chroniqueuse américaine Elsa Maxwell :Joy, le parfum le plus cher au monde(the costliest perfume in the world).

Jean Patou meurt prématurément en 1936 d'une crise d'apoplexie alors qu'il n'a que 49 ans. Sa maison de haute-couture et de parfum lui survivra. Aujourd'hui alors que son activité de haute-couture a cessé en 1987, la maison de parfum Jan Patou fait partie de la division Prestige beauté du groupe Procter