Recherche

Christophe Robin

Ses débuts

Christophe Robin est né en 1971 dans un village près de Troyes. Sa passion pour la couleur remonte dès son enfance. En apprentissage à 14 ans, Christophe découvre un métier «vrai et passionnant»: coloriste et sait déjà qu’il veut en faire son métier.

A mille lieux de son univers quotidien…il rêve de glamour et de paillettes.

Deux ans après ses débuts, il rejoint l’équipe de formation de Jean-Louis David en tant qu’assistant formateur. Son sens de la pédagogie et ses qualités professionnelles le consacrent rapidement directeur artistique auprès de Jean-Louis David, pour qui il élabore de nouvelles techniques de coloration.

La mode et le cinéma

Persuadé que son avenir passe par la mode, Christophe devient booker chez Elite, ou plutôt « booker » le jour, et «coloriste» le soir.

Le blond de Nadia Auermann, c’est lui, le rouge de Sybil Buck, les décolorations et recolorations de Linda Evangelista, c’est lui…
A travers les tops, qui changent souvent de couleur, il crée la tendance, et bientôt elles ne jurent plus que par lui…

Christophe obtient ainsi la reconnaissance et la confiance des plus grands couturiers (John Galliano, Yves Saint Laurent), photographes (Mondino, Lindberg, Goude, Issermann) et réalisateurs (Besson).

Il travaille alors ses couleurs en fonction de la lumière et de l’atmosphère voulue pour la photo.

Coloriste

A 24 ans, Christophe ouvre le premier salon parisien spécialement consacré à la coloration et au soin des cheveux: finie l’époque où la coloration se faisait au fond du salon ou au sous sol, fini le temps où la couleur ne servait qu’à cacher les cheveux blancs…

Christophe rend à la couleur et au rôle du coloriste leurs lettres de noblesse : de simple technicien, le coloriste devient enfin artiste !

Toute la presse en parle, les femmes les plus célèbres s’y précipitent (Catherine Deneuve, Isabelle Adjani, Emmanuelle Béart, Kristin Scott-Thomas.

Christophe Robin sait préserver l’intimité de ses clientes et les recevoir “comme chez lui”. Et ce, depuis son premier salon-bonbonnière ouvert au fond d’une cour de la rue du Mont-Thabor, à son nouvel espace à l’hôtel Le Meurice, un lieu de luxe et de paix propice à sa clientèle.

Sa ligne de soin

Christophe commercialise en 1999 sa ligne de soins spécifique aux cheveux colorés, conçue à l’origine pour son usage professionnel. Il devait transformer tellement souvent et radicalement les tops-models qu’il a recherché des produits de soins ultra-performants pour restaurer en profondeur le cheveu.

A base d’ingrédients naturels comme l’huile de germe de blé, la lavande, le citron, la camomille, le bleuet, la myrtille, cette ligne est conçue pour nourrir, hydrater et protéger les cheveux sensibilisés ou fragilisés par les produits chimiques décoloration et les éléments extérieurs.
Elle restaure les cheveux et préserve l’éclat de la couleur en empêchant la fuite des pigments artificiels présents dans le cheveu coloré.
La couleur ainsi préservée, les cheveux gardent une richesse et une brillance extraordinaire tant pour les photos, les films que pour la vie quotidienne.

« Je ne conçois pas la couleur sans soin. Le cheveu est un support qui doit être en pleine forme et d’une brillance extraordinaire pour que la couleur soit elle-même brillante. Il m’a semblé important que, chez elles comme chez moi, toutes mes clientes puissent continuer à entretenir la beauté de leurs cheveux et l’éclat de la couleur. »

Source : site officiel Christophe Robin